Inclusions : Atelier N°1 – 27 mai 2021

A l’ouverture, pas mal de perplexité : le dossier des notes est intéressant et déplace les lignes, mais il est dense et assez intellectuel. Et le collège dans tout ça ? L’échange en binômes permet de s’exprimer : il y a ceux qui parlent appropriation en interne du numérique par les équipes et ceux qui recherchent l’inclusion d’autres publics par le numérique.Des constats communs : les visios ont permis de garder des liens mais ne peuvent pas remplacer le contact ; on a mesuré l’importance du lien entre les personnes. Parfois le numérique peut même être exclusif ; on ne peut pas faire une bonne inclusion et “ouverture aux autres ” si l’appropriation en interne du numérique n’est pas acquise.Ce qu’il faut rechercher : créer des usages cohérents avec le cœur du Collège.
Mais nos situations sont diverses et divers les problèmes rencontrés :- Trop de diversité des outils utilisés pour les cours ; une formation insuffisante des professeurs et des élèves, du coup pas assez d’interactivité (notamment sur la formation des responsables),- On n’utilise pas suffisamment les réseaux sociaux pour diffuser ce que produit le Collège, pour mobiliser les donateurs (comment créer le contact avec ce que fait le Collège),
– Comment se connecter grâce au numérique aux responsables des paroisses ?
– Défaillance du logiciel d’inscription avec une maîtrise d’ouvrage défaillante
On a conclu en essayant de résumer la problématique du groupe ; il faut choisir ou plus probablement traiter ensemble  : le numérique fraternel (cohésion et efficience) en interne et l’inclusion du public externe et de ceux qui sont loin (en n’oubliant pas que le numérique peut aussi contribuer aux revenus).Le plus important est que ce que nous faisons doit être ancré dans la vocation propre du Collège

Laisser un commentaire